11 juillet 2007

Ladies and Getlemen, bongour,

Je sais que j'abuse un peu (euphémisme) de ce blog. C'est vrai. Mais c'est un lieu d'echange d'information, et que voulez-vous j'ai des infos...

Pour la licence professionnelle. J'ai eu un court mais profitable échange téléphonique avec M. A le grand manitout (je suis sur qu'on est tous sur la meme longueure d'onde) pour des problèmes internes à ma personne, et à la sienne en fait. Il s'avère mes enfants que même l'omnipotent, l'omniscient de cet IUT n'est pas même au courant (et ceux presque mi-juillet (l'art de l'exagération)) du nombre de personnes qui intégreront la licence en septembre (ou octobre d'ailleurs). 16-20?

Et dans le cas extrème (mais une couille arrive si vite) ou un depart pour la canada serait compromis on pourrait meme se retrouver à je cite "17-21". Tant de belles choses en perspectives. 21 personnes, 4 caméras, 603 possibilités de se prendre la tête. Hmm. Ô bonheur du système educatif secondaire.

C'est surtout pour les groupes qu'on va bien s'amuser. Et pour l'amour de Dieu, ne martirisez pas ces pauvres infocoms... au moins pas la première semaine.

biz.

M-A

Posté par journalisme à 16:49 - Commentaires [8] - Permalien [#]


Commentaires sur Ladies and Getlemen, bongour, Je sais que j'abuse

  • mdr

    Ah il t'a appelé toi aussi ?

    Posté par Louison, 11 juillet 2007 à 17:41 | | Répondre
  • pourquoi il t'a appelé pourquoi faire toi? Mais moi c'etait pas parce que j'avais oublié ma culotte chez lui louiz, c t un truc serieux. MDR

    Posté par emma, 11 juillet 2007 à 19:48 | | Répondre
  • OH mon dieu, pour qui me prends-tu ?!!! Je récupère toujours mes culottes après mon passage ! mmmdr

    Posté par Louise, 11 juillet 2007 à 22:24 | | Répondre
  • J'étais autrefois garante du peu d'amusement que tu pouvais avoir durant ton stage. Aujourd'hui j'essai de me renouveler, mais sache qu'il m'est difficile de le faire tout en passant mes journées a bronzer allonger sur un matelas a tournoyer dans la piscine. Ma vie est vraiment un enfer.
    Par contre serieusement, il t'as appelé pour quoi arasz? C'est un peu louche cette histoire. Y'a des pistonnées dans cette classe...

    Posté par emma, 12 juillet 2007 à 14:06 | | Répondre
  • Roulement de tambours

    De derrière mon bureau couleur gris vieilli, je vais donc te répondre à toi, dans ta piscine... Arasz m'a appelée pour me dire que j'avais été prise en licence (merci je le savais), qu'il fallait que je confirme (merci, je l'ai fait), que j'envoie mon dossier en prenant rdv avec la scolarité (merci j'ai appelé et envoyé mon dossier) et après il m'a parlé de mon stage d'été en me disant qu'il n'avait pas vu passer mes conventions (mais si Jacqou, je les ai déjà reçues signées de ta main...) Donc il s'est trouvé un peu bête le Denver...

    Posté par Louison, 13 juillet 2007 à 17:23 | | Répondre
  • mouahaha

    et merci d'être mon comité perso du rire dans cet environnement toulousain hostile !

    Posté par Louison, 13 juillet 2007 à 17:24 | | Répondre
  • C'est mon metier bébé (celebre replique de film)...
    Suis allée a l'IUT infocom pour voir arasz, tout était ouvert, mais y'avait personne de chez personne, meme pas un mec perdu. Donc je m'en suis retournée penaude, mais j'ai quand même senti une ombre passer furtivement derrière moi. Je me suis dit non, ca peux pas etre lui? Alors je me suis avancée lentement tel un guépard, traquant sa proie blessée, et je le sais faible. je pensais bien qu'il serait apeuré en me voyant, mais je pense qu'il ne m'a pas reconnu, sinon il aurait couru sans regarder derrière lui, parce que Dieu sait que dans d'autres circonstances, j'aurais pu lui faire mal trés mal. J'avais raison(une fois de plus) c'etait lui, il m'a regardé et m'a dit non je ne sais pas ou est la secretaire... avec son accent incomprable. La vérité ca m'a fait bizzarre de la voir en vrai, j'ai tellement souvent révé qu'il revenait a cannes, et arrangeait tout ca. On a pris l'ascenseur tous les deux jusqu'au 5 eme, je me suis mordue la levre pour ne pas tout lui dire, apres tout j'aurais pu tous nous venger pour avoir voulu tant de fois balancer les ordis pas la fenetre (et la tu va de qui je veux parler) oui, c'etait cyrille. Un comble. La presence d'une absence comme disait baptiste, mais la il etait bien present quand tout le monde etait absent. Ah les chinois, je crois que ce mec ne s'ets toujours pas remis de son decalage horaire...
    bref suis montée en haut, ait revu cette sale d'examen du TOEIC, de l'entretien IUT, que d'emotions..., mzis Arasz n'était pas la. Par contre sur la porte de son bureau y'avait de la lingerie feminine accroché comme dans grey's anatomy avec un petit mot qui disait "comment lui faire comprendre?" d'ou le coup de fil, ou il n'a pas osé te le dire. Luiz, je croyais bien que c t ta culotte.
    bizou

    Posté par emma, 13 juillet 2007 à 20:14 | | Répondre
  • hihihi

    T'es trop une quiche Emma mais c'est pour ça que je t'aime !

    Posté par Louise, 16 juillet 2007 à 20:37 | | Répondre
Nouveau commentaire